NOVEMBRE 2014 : Négociation nouvel accord égalité professionnelle entre les hommes et les femmes U.E.S FLUNCH 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NOVEMBRE 2014 : Négociation nouvel accord égalité professionnelle entre les hommes et les femmes U.E.S FLUNCH 2014

Message par CFDT-FLUNCH le Mer 3 Déc - 23:17:57



L'actuel accord égalité professionnelle prenant fin le 15/12 de cette année, nous avons entamé la négociation d'un nouvel accord.

3 réunions ont été programmées :

- 28/10/14
- 18/11/14
- 28/11/14

L'équipe de négociation C.D.F.T était composée de Grégory DUBOIS votre D.S.C et de Stéphanie MERIAUX D.S.N.

Nous avons concentrés nos efforts sur le volet concernant l'articulation entre vie personnelle et professionnelle.

Voici nos principales revendications à ce sujet :

1) Uniformisation dans tous les restaurants de la procédure de dépot des souhaits horaires:

En effet, une multitude de systèmes existent :

- Agenda
- Formulaires divers et variés
- Cahier
- Calendrier
- Verbal ect......

Nous estimons que le receuil des désidératas doit être unifié dans tous les restaurants par la mise en place d'un document et d'une procédure commune. Cette disposition, permettra de sécuriser à la fois le salarié qui fait la demande et l'adjoint en charge des horaires. Cela facilitera également la vérification de l'équité entre les salariés du restaurant et le respect par l'entreprise de son engagement de répondre favorablement à 90 % des souhaits horaires déposés par le personnel.

2) Prise en compte des situations familiales particulières (enfant lourdement handicapé ou gravement malade) :

Les parents d'enfants handicapés ou atteints de pathologies nécessitant la présence des parents doivent pouvoir bénéficier (sur présentation d'un certificat médical) d'aménagements horaires leur permettant d'assurer la présence ou les soins nécessaires.

Ces deux revendications ont été acceptée par l'entreprise et seront donc incluses dans le nouvel accord.

Autres points également traités dans le cadre le l'articulation entre vie personnelle et professionnelle :

- Aménagements temporaires des horaires dans le mois qui suit leur retour pour les salariées ayant bénéficié d'un congé de maternité, d'un congé parental d'éducation ou d'un congé   d'acceuil d'un enfant.
- Parents en couple travaillant dans le même restaurant
- Don de jours de repos entre salariés en cas de maladie grave d'un enfant.
- Continuité et actualisation du livret "Etre parent chez FLUNCH"

De plus, des avancées ont également été obtenues notamment en ce qui concerne le temps de pause des femmes enceintes.

A compter du 5ème mois de grossesse, les salariées enceintes travaillant en restaurant se verront attribuer 20 minutes de pause rémunérée pour une séquence de travail au moins égale à 4heures.

A compter du 6ème mois de grossesse, les salariée enceintes travaillant en restaurant se verront attribuer 30 minutes de pause rémunérée pour une séquence de travail au moins égale à 4 heures.

Les modalités de ces pauses seront définies par accord entre l'employeur et la salariée. Ces pauses se substituent à la diminution du temps de travail prévue par la convention collective en son article 22.

Maintient des dispositions de l' accord de 2008 et 2011 :

- Congé enfant malade
- Prise en compte de l'ancienneté pour l'attribution des primes "anniversaires" sans tenir compte de l'absence des salariée (sous réserve d'un retour effectif dans l'entreprise)
- Congé de paternité et d'acceuil de l'enfant (nouvelle précision cependant dans la rédaction, la prise en compte des couples homoparentaux)
- Gestion du mercredi pour les parents d'enfant(s) de 2 ans à moins de 14 ans.
- Maintien de l'engagement de satisfaire 90 % des désidératas horaires ponctuels exprimés par le personnel en fonction des demandes à gérer simultanément.

Bien entendu cet accord traite de nombreux autres sujets tout aussi essentiels en ce qui concerne la garantie de l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes :

- Conditions d'accès à l'emploi, à la formation professionnelle et à la promotion professionnelle
- Déroulement de carrière
- Poursuite des mesures permettant de supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

Conclusion :

Cet accord tel qu'on nous le présente, n'est pas mauvais, mais pas non plus révolutionnaire ! Effectivement, l'entreprise propose de maintenir les dispositifs mis en place antérieurement dans les anciens accords et accepte de nouvelles avancées (uniformisation de la procédure de dépôt des souhaits horaires, temps de pause des femmes enceintes.....). Cependant, lors des négociations la C.F.D.T, dans un souci d'approfondir encore la réflexion et l'analyse des sujets traitant de l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, a demandé la séparation systématique des données statistiques entre les restaurants et les services centraux. Pour les mêmes raisons nous avons insisté pour que figure dans le nouvel accord la liste très précise des données statistiques qui nous semblent devoir figurer obligatoirement dans un rapport d'égalité professionnelle.

Cette revendication est malheureusement refusée par l'entreprise qui explique son refus par le fait que cela alourdirai le document et le compliquerai davantage encore !

Nous réfutons évidement, cette façon de voir les choses.

C'est pourquoi nous avons décidé après concertation avec la fédération, que la C.F.D.T ne serait pas signataire de cet accord.

De toute manière même en n'ayant pas signé cet accord, la C.F.D.T aura tout de même indéniablement participé activement a son amélioration.





avatar
CFDT-FLUNCH
Admin

Messages : 80
Date d'inscription : 12/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://flunch-dsncfdt.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum