MARS 2018 : Deuxième rencontre négociation annuelle FLUNCH sur la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l'entreprise du 7 mars 2018

Aller en bas

MARS 2018 : Deuxième rencontre négociation annuelle FLUNCH sur la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l'entreprise du 7 mars 2018

Message par DUBOIS.G DSC CFDT FLUNCH le Mar 6 Mar - 16:59:43



ON SE MOQUE DE NOUS !



Le mercredi 7 mars a eu lieu la deuxième réunion relative à la négociation des salaires.

Que vous dire d'autre afin d'être parfaitement clair, sinon que l'entreprise se moque de nous !

Malgré un projet revendicatif raisonnable dont voici le détail :


I) RÉMUNÉRATION


Grille des salaires :


- 1.1  ->  9.89 + 0.01
- 1.2 -> 10.11 + 2 % + 0.20 Euros
- 1.3 -> 10.26 + 2 % + 0.20 Euros
- 2.1 -> 10.69 + 2 % + 0.21 Euros
- 2.2 -> 10.79 + 2 % + 0.21 Euros
- 2.3 -> 10.97 + 2 % + 0.21 Euros
- 3.1 -> 11.17 + 2 % + 0.22 Euros
- 3.2 -> 11.24 + 2 % + 0.22 Euros
- 3.3 -> 11.44 + 2 % + 0.22 Euros
- 4.1 -> 11.56 + 2 % + 0.23 Euros
- 4.2 -> 12.71 + 2 % + 0.25 Euros
- 4.3 -> 14.01 + 2 % + 0.27 Euros
- 5.1 -> 30 097.14 + 2% + 590.14 Euros
- 5.2 -> 40 012.56 + 2% + 784.56 Euros
- 5.3 -> 40 575.60 + 2% + 795.60 Euros

Grille applicable au 01/04/18.

Reconduction et pérennité du dispositif visant à automatiser le passage de l’échelon 1.2 à 1.3 au bout de 10 ans d’ancienneté.


Périphériques de salaires :


Création d’une nouvelle tranche de la prime anniversaire de présence dans l’entreprise :


Actuellement l’entreprise accorde une prime anniversaire de présence a ses salariés à partir de 10 ans d’ancienneté. La C.F.D.T propose la création d’une nouvelle tranche d’un montant de 250.00 euros net dès 5 ans de présence.


Transformation de la gratification en 13ème mois :


Remplacement de la gratification annuelle en 13ème mois non soumis à des abattements en cas d’absence.


Suppression ou modification de la prime «service gagnant» :


Outre le fait que cette prime soit uniquement versée au responsables de service (assistants de service ou adjoints) ce que nous considérons comme injuste étant donné que tout le personnel contribue dans son ensemble à la réussite des services, nous considérons que les conditions d’attribution de cette prime sont trop difficiles.

En conséquence nous proposons sa suppression sauf si celle-ci est étendue à l’ensemble du personnel avec un nouveau mode de calcul.

Dans tous les cas de figure, nous demandons pour l’encadrement le retour à l’ancien système de R.V.I.


Allocation repas :


Etant donné l’augmentation des prix nous demandons l’augmentation de l’allocation repas de 40 centimes.


Création d’une «prime vélo» :


Nous demandons la création d’une prime vélo pour les salariés utilisant ce mode de transport pour se rendre au travail.


Statut des techniciens de maintenance :


Force de constater que malgré ces promesses l’entreprise n’a toujours pas clarifié le statut exact de cette catégorie du personnel afin de pouvoir établir des règles de rémunérations cohérentes et adaptées à leur qualification et leurs compétences.

Nous proposons donc les mesures suivantes :

- Mise en place d’un statut précis et sans ambiguïté pour les techniciens spécifique à leur fonction.
- Une formation adaptée et évolutive.
- Maintien des trames horaires et non diversification des postes occupés autre que ceux relatifs à la technique.
- Disposer de référents (Directeurs technique) qui seraient plus à même de juger et d’évaluer leurs compétences lors de leur E.A.D.
- Généralisation des lettres de missions pour les techniciens sur le modèle des moniteurs avec prime de résultat.
- Niveau 3.3 dès 10 ans de présence et réévaluation minimale égale à l’augmentation moyenne accordée lors des N.A.O.


II) ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL


Afin d’améliorer les conditions de travail des salariés nous proposons de revoir l’organisation du temps de travail de la manière suivante :

- Ne plus permettre plus de 2 doubles cumulés.
- Faire en sorte de ne pas dépasser 1 service du soir par semaine et par salarié pour les + de 55 ans.
- Bannir les journées de plus de 9 heures.
- Augmentation de la pause repas de 10 minutes (40 minutes ou lieu de 30).


III) TRAVAILLEURS HANDICAPES


En cas de stagnation de plus de 5 ans dans un échelon pour un travailleur handicapé nous demandons un examen approfondi de la situation de ce salarié avec un auditeur ne faisant pas partie de l’encadrement du restaurant concerné.


IV) PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTÉE DANS L’ENTREPRISE


Abondement plan d’épargne entreprise :


La C.F.D.T demande la possibilité pour chaque collaborateur de plus de 1 an d’ancienneté de pouvoir bénéficier d’un abondement 600 Euros tous les ans. Actuellement seulement 10 % des salariés de l’entreprise effectuent des versements volontaires sur le plan d’épargne entreprise.


FLUNCH a donc, sans aucun complexe balayé toutes nos justes revendications et à simplement proposé une réévaluation de la grille de + 0.5 % pour les employés et 0  % pour les agents de maîtrise et les cadres.

Même pas l'inflation de cette année équivalente a 1.3 % !

Il reste néanmoins une réunion (27 mars prochain) et nous ne desespérons pas de parvenir à faire améliorer par l'entreprise sa proposition.

Dans tous les cas sans un effort véritablement significatif, il est hors de question d'accepter de signer un accord qui à nos yeux méprise le personnel.

Nous vous encourageons à faire part aux collègues de la situation afin d'impulser un mouvement de mécontement, qui si il est assez fort, peux nous aider à faire plier la direction.






L'équipe de négociation C.F.D.T

_________________
avatar
DUBOIS.G DSC CFDT FLUNCH
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 27/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum