MARS 2017 : Deuxième rencontre négociation annuelle FLUNCH sur la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l'entreprise du 30 mars 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MARS 2017 : Deuxième rencontre négociation annuelle FLUNCH sur la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l'entreprise du 30 mars 2017

Message par DUBOIS.G DSC CFDT FLUNCH le Jeu 23 Mar - 14:15:56



Ce jeudi 30 mars a eu lieu la deuxième réunion de négociation.

La C.F.D.T a déposé le projet revendicatif suivant :


REVENDICATIONS C.F.D.T 2017
NÉGOCIATION ANNUELLE SUR LA RÉMUNÉRATION
LE TEMPS DE TRAVAIL ET LE PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTÉE DANS L’ENTREPRISE




I) RÉMUNÉRATION


Grille des salaires :


           - 1.1 ->  9.77 (+ 0.1 % + 0.01 Euros).
           - 1.2 ->  9.97 (+ 2 % + 0.20 Euros).
           - 1.3 -> 10.12 (+ 2 % + 0.20 Euros).

           - 2.1 -> 10.55 (+ 2% +  0.21 Euros).
           - 2.2 -> 10.64 (+ 2 % + 0.21 Euros).
          - 2.3 -> 10.82 (+ 2 % + 0.21 Euros).

           - 3.1 -> 11.02 (+ 2 % + 0.22 Euros).
           - 3.2 -> 11.09 (+ 2 % + 0.22 Euros).
           - 3.3 -> 11.29 (+ 2 % + 0.22 Euros).

           - 4.1 -> 11.34 (+ 1.5 % + 0.17 Euros).
           - 4.2 -> 12.41 (+ 1 % + 0.12 Euros).
           - 4.3 -> 13.69 (+ 1 % + 0.14 Euros).

            - 5.1 -> 29 245.00 (+ 0.5 % + 145.00 Euros).
            - 5.2 -> 39 228.00 (Anticipation accord de branche 2017 + 898.00 Euros).
            - 5.3 -> 39 750.00 (Anticipation accord de branche 2017 + 520.00 Euros).


Grille applicable au 01/05/17.


Périphériques de salaires :


Création d’une nouvelle tranche de la prime anniversaire de présence dans l’entreprise :


Actuellement l’entreprise accorde une prime anniversaire de présence a ses salariés à partir de 10 ans d’ancienneté. La C.F.D.T propose la création d’une nouvelle tranche d’un montant de 250.00 euros net dès 5 ans de présence.


Transformation de la gratification en 13ème mois :


Remplacement de la gratification annuelle en 13ème mois non soumis à des abattements en cas d’absence.


Augmentation des budgets œuvres sociales des comités d’entreprise :


Actuellement l’entreprise accorde aux comités d’entreprise un budget œuvres sociales équivalent à 0.4 % de la masse salariale des restaurants.

La C.F.D.T considère que cela n’est pas suffisant afin d’animer correctement un comité d’entreprise.

En conséquence nous demandons la revalorisation des budgets œuvres sociales des comités d’entreprise à 0.6 % de la masse salariale des restaurants.


Repas du personnel :


Quand un salarié termine son poste à 18 h 30 son repas est pointé qu’il le prenne ou pas !

Nous savons qu’il s’agit d’une exigence de l’URSSAF, mais estimons cependant que si le salarié n’a ni l’envie ni le temps de consommer son repas sur place, qu’il est injuste de lui comptabiliser quelque chose dont il ne bénéficie pas.

En conséquence nous demandons que les salariés finissant après 18 h puissent disposer de leur repas à emporter s’ils le désirent.


Subrogation des salaires :


Il s’agit ici d’un sujet important pour les salariés qui se voient confrontés à de graves difficultés financières suite aux lenteurs de remboursement de la sécurité sociale.

Dans un accord précédent il a été convenu que l’entreprise procèderait à la subrogation des salaires en cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle mais la C.F.D.T demande l’extension de cette disposition à l’ensemble du personnel dans le cadre des arrêts maladies.

L’année dernière, la direction avait mis en avant le déploiement par la sécurité sociale de la D.S.N (déclaration sociale nominative) qui devait améliorer les délais de remboursements des indemnités journalières en cas de maladie. Force de constater que ce système est encore bien loin de fonctionner de façon efficace.


Majoration des dimanches :


Les récentes évolutions de la législation permettent l’ouverture de certaines enseignes de la grande distribution le dimanche. Les salariés de ces entreprises se sont vus proposer des compensations financières en cas de travail dominical. La C.F.D.T revendique l’obtention des mêmes avancées sociales pour les salariés de FLUNCH sous la forme d'une majoration de 10 %.


Statut des techniciens de maintenance :


Cela fait des années que FLUNCH a entamé une réflexion sur le statut des techniciens de maintenance ! Il est temps de clarifier le statut exact de cette catégorie du personnel et d’établir des règles de rémunérations cohérentes et adaptées à leur qualification et leurs compétences.

Nous proposons donc les mesures suivantes :

- Adoption d’un statut clair pour les techniciens sous forme d’un contrat de travail spécifique à leur fonction.
- Avoir une évolution de carrière ainsi qu’une formation adaptée à la fonction de T.M.R.
- Maintien des trames horaires et non diversification des postes occupés autre que ceux relatifs à la technique.
- Disposer de référents (Directeurs technique) pour évaluer leurs compétences lors de leur E.A.D.
- Généralisation des lettres de missions pour les techniciens sur le modèle des moniteurs avec prime de résultat.


II) ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL


Afin d’améliorer les conditions de travail des salariés nous proposons de revoir l’organisation du temps de travail de la manière suivante :

- Ne plus permettre plus de 2 doubles cumulés.
- Faire en sorte de ne pas dépasser 3 services du soir par semaine et par salarié pour les —  de 50 ans
- Limiter le nombre de services du soir a 2 par semaine pour les + de 50 ans
- Bannir les journées de plus de 8 heures.
- Rendre impossible la possibilité d’effectuer plus de 8 jours consécutifs de travail.


III) PARTAGE DE LA VALEUR AJOUTÉE DANS L’ENTREPRISE


Abondement plan d’épargne entreprise :


La C.F.D.T demande la possibilité pour chaque collaborateur de plus de 1 an d’ancienneté de pouvoir bénéficier d’un abondement de 600 Euros tous les ans. Actuellement seulement 10 % des salariés de l’entreprise effectuent des versements volontaires sur le plan d’épargne entreprise.

Voici donc les revendications de notre organisation syndicale. Nous estimons que celles-ci sont raisonnables et en adéquation avec les ressources actuelles de l'entreprise.

Nous nous attendions évidemment à ce que FLUNCH traîne des pieds, mais pas à ce point !

En effet, à ce stade de la négociation voici ce qu'on nous propose :

- Augmentation du niveau 1 à 4 de + 0.93 %
- Revalorisation de l'allocation repas à 10.75 Euros.


ET C'EST TOUT !!!!!



Inutile de vous préciser que nous ne sommes absolument pas satisfait de cette "proposition" qui frôle à nos yeux une certaine forme de mépris de la part de la direction.

On se moque clairement de nous !

La dernière réunion aura lieu le 19 avril prochain, nous ne manquerons pas de vous informer des résultats obtenus.

En tout état de cause si FLUNCH se borne à sa première offre, il va de soi que nous ne signerons pas cette accord.



Affiche   Arrow  ICI

L'équipe de négociation C.F.D.T

_________________
avatar
DUBOIS.G DSC CFDT FLUNCH
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 27/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum